Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2017

Frissonnons en noir et blanc 2 !

90d525757408a4101035d469fb1a60bc.jpg

Pour la deuxième année je vous propose quatre films en noir et blanc pour frissonner en cette période d'Halloween ! Si vous cherchez d'autres idées, le lien vers les cinq films en noir et blanc de l'an dernier est ici.

 

1) Hantise par George Cukor, 1944 

z0di8.jpg

Paula rencontre Gregory en Italie et elle l'épouse très vite. Il la persuade de retourner vivre à Londres dans la maison de sa tante, une chanteuse célèbre, assassinée quelques années plus tôt. Le meurtrier n'a jamais été retrouvé. Elle accepte et son bonheur commence à se fissurer. Elle a l'impression d'entendre des bruits étranges dans cette maison maudite et son mari devient de plus en plus distant. Un policier, admirateur de sa tante, décide d'enquêter sur le meurtre de cette dernière. 

Ce thriller psychologique de George Cukor avec Ingrid Bergman et Joseph Cotten est une réussite. Le suspense est aussi efficace que dans un film de Hitchcock. Ingrid Bergman a eu l'oscar de la meilleure actrice pour ce rôle. 

gaslight_3.jpg

 

2) L'Assassin habite au 21 de H.G Clouzot, d'après le roman de Steeman, 1942

12744097_910493229068039_5761260028734543853_n.jpg

Un mystérieux assassin tue en laissant sa carte sur le corps de ses victimes : Monsieur Durand. L'inspecteur Wens découvre que ce monsieur Durand vit dans une pension de famille. Il se déguise en prêtre et intègre la pension pour surveiller ses locataires et débusquer Monsieur Durand lorsqu'un meurtre est commis sur l'une des pensionnaires. Mila, la fiancée de l'inspecteur, veut aussi jouer les détectives et s'invite à la pension de famille au grand désespoir de Wens

Ce film n'est pas vraiment effrayant et le suspense ne concerne que la résolution du meurtre. Si vous n'avez pas lu le roman, l'enquête saura vraiment vous surprendre. Le film s'apparente plus à de la comédie: le duo de Pierre Fresnay et Suzy Delair est délicieux. 

l_assassin_habite_au_21_photo_2.jpg

 

3) Laura d'Otto Preminger, 1944: 

46406.jpg

Laura, une belle et talentueuse jeune femme, est morte. Qui l'a-tué ? L'inspecteur McPherson mène l'enquête et interroge les hommes et les femmes de son entourage. Waldo Lydecker avait fait d'elle une femme du monde et la considérait comme sa création, Shelby voulait l'épouser ..... Au fil des témoignages, l'inspecteur apprend à connaître Laura et découvre son portrait. Il tombe alors sous le charme de la défunte .... 

Ce film est plein de suspense et de rebondissements inattendus. Dana Andrews dans le rôle de l'inspecteur est parfait. 

Laura3.jpg

 

4) L'Homme Léopard, Jacques Tourneur, 1943

The-leopard-man-poster.jpg

Un léopard s'échappe lors d'un numéro de cabaret. Une femme est retrouvée morte, vraisemblablement tuée par l'animal. La ville vit alors dans la terreur de croiser la bête. D'autres attaques surviennent et la police ne sait plus si elles sont l'oeuvre du léopard ou d'un fou qui profite de cette occasion .... 

Après La Féline je voulais découvrir un autre film de Jacques Tourneur. Des quatre films de la même époque que je vous présente L'Homme Léopard est celui qui a le moins bien vieilli mais il offre une scène d'assassinat d'une force incroyable. On ne voit rien mais on entend tout. Je me suis rarement sentie aussi mal à l'aise devant un film.  

arton6801-980x0.jpg

J'espère que cette petite sélection vous plaira ! Avez-vous des films classiques à me conseiller ?

Fanny

10:30 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (2)

19/01/2017

Un livre, un film : Ma cousine Rachel, Daphné du Maurier et l'adaptation de Henry Koster

15823522_1174245912692768_1381263526529851520_n.jpg

Après avoir lu la biographie de Tatiana de Rosnay en juin dernier, j'avais très envie de poursuivre ma lecture de Daphné du Maurier avec ce roman qui est souvent comparé à Rebecca pour son atmosphère mystérieuse et son intrigue pleine de secrets.

Ambroise considère son cousin Philip, orphelin, comme son fils : il l'élève, le protège et vit reclus, loin de toute compagnie féminine, avec l'enfant qui devient peu à peu un jeune homme. Alors qu'il rencontre des soucis de santé, Ambroise part vivre quelques temps à Florence où il rencontre Rachel. Il est envoûté par cette femme et l'épouse. Jaloux et se sentant délaissé, Philip rumine en Angleterre lorsqu'il reçoit une lettre inquiétante de son cousin : Ambroise se sent en danger et pense que son épouse lui veut du mal. Il décide alors de se rendre à Florence pour retrouver son cousin. Lorsqu'il arrive enfin en Italie, Ambroise est mort et Rachel a disparu. Philip jurera alors de se venger et d'éclaircir les circonstances de la mort d'Ambroise. Revenu en Angleterre, alors qu'il est rongé par le chagrin, Philip apprend que l'épouse de son cousin désire le rencontrer. Rachel arrive en Angleterre et elle est accueillie par Philip, tourmenté par la mort d'Ambroise et peu coutumier de toute compagnie féminine. Ses sentiments et son opinion de Rachel deviennent confus. Il s'interroge sur les réelles motivations de la jeune femme et cherche à connaître la mystérieuse épouse de son cousin.

Daphné du Maurier créé une intrigue très prenante et pleine de secrets qui n'est pas sans nous rappeler celle de Rebecca. Accompagnant Philip dans sa quête de vérité, le lecteur glane des indices pour essayer de savoir qui est véritablement Rachel. Daphné du Maurier excelle dans la création de la personnalité inquiétante et trouble de certains de ses personnages et dans l'installation de l'atmosphère mystérieuse des manoirs anglais.

 

2158065833.jpg

Après avoir lu le roman, j'ai voulu voir l'adaptation de Henry Koster sorti 1952 avec Olivia de Havilland et Richard Burton. J'aime beaucoup Olivia de Havilland et j'étais curieuse de la voir dans le rôle de Rachel pour lequel elle a été nommée au Golden Globes de la meilleure actrice dans un drame. Le film dans l'ensemble m'a déçue. J'ai trouvé l'intrigue du film fidèle à celle du roman mais l'atmosphère si prenante du livre n'était pas présente tout au long du film. Koster n'a pas réussi retranscrire les troubles de Philip ou la psychologie complexe de Rachel. Certaines scènes sont très réussies comme la première apparition de Rachel ou la dispute et le geste violent de Philip envers sa cousine mais l'ensemble du film manque de souffle et suspense. Le film de Koster souffre de la comparaison avec l'adaptation de Rebecca par Hitchcock. Cependant, j'ai aimé l'interprétation d'Olivia de Havilland qui est ambiguë à souhait. Si je me souviens bien de la biographie de Tatiana de Rosnay, Daphné du Maurier n'avait pas été emballée non plus par cette adaptation. 

 

cousine-rachel-my-cousin-rachel-henry-koster--L-GwcNKB.jpeg

Avez-vous lu livre ? Avez-vous le film ? Qu'en avez-vous pensé ?

Fanny

Lu dans le cadre du challenge A year in England chez Martine.

24/10/2016

Frissonnons en noir et blanc !

 a17b323fedf06f4426908a054753b637.jpg

J'ai eu envie aujourd'hui de vous présenter cinq films en noir et blanc et leur réalisateur pour frissonner en cette période d'Halloween, le soir, sous votre couette avec un bon thé ou un chocolat chaud. Vous connaissez peut-être déjà mon amour pour les films en noir et blanc, j'ai choisi 5 films que j'aime particulièrement et qui m'ont effrayé ou dérangé lors de leur premier visionnage et qui me terrifient toujours pour certains !

 

18672162.jpg

Le tout premier du classement, qui vous glace le sang, vous donne de la tachycardie et vous fait avoir des sueurs froides sous la douche est forcément Psychose d'Alfred Hitchcock. Même après l'avoir vu plusieurs fois, ce film a toujours un effet fou sur moi. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, précipitez-vous sur ce film culte.

Marion Crane décide avec son amant de voler son patron. En fuite avec une valise remplie d'argent, elle s'arrête pour dormir la nuit dans un motel peu fréquenté. Elle rencontre le jeune homme qui tient ce motel, Norman Bates, qui vit avec sa mère invalide et au caractère difficile. Le vol est découvert, Marion ne donne plus de nouvelles: sa soeur et un inspecteur se mettent alors à enquêter pour retrouver Marion....

2385861_orig.jpg

Vous pouvez également frissonner devant La Corde, Rebecca, Soupçon et L'Ombre d'un doute en noir et blanc ou encore devant Les Oiseaux, Sueurs froides, Le Crime était presque parfait et Fenêtre sur cour en couleurs.

 

maxresdefault.jpg

Les Diaboliques de Henri-Georges Clouzot est un film culte que j'affectionne autant que Psychose. Il a été adapté du roman Celle qui n'était plus de Boileau-Narcejac. Ce film, moins connu que celui d'Alfred Hitchcock est incroyable. La première fois que je l'ai vu j'étais dans le même état d'angoisse que pour Psychose. D'ailleurs, Hitchcock, jaloux du succès Des Diaboliques considéré comme le film le plus effrayant de l'époque, a réalisé Psychose pour voler la vedette à Clouzot, c'est pour vous dire !

Les Diaboliques raconte la vie de professeurs dans un pensionnat tenu par la main de fer du directeur. Parmi ses professeurs, on découvre l'épouse malmenée et fragile du directeur et sa maîtresse. Les deux femmes humiliées, maltraitées, violentées de toutes les façons possibles, décident de tuer le directeur. Elles le tuent et font disparaître son cadavre dans la piscine de l'école qui n'est jamais nettoyée et ressemble davantage à un marais. Mais lorsque la piscine est vidée, les deux femmes se rendent compte avec épouvante que le corps du directeur n'y est plus ....

diabo4.jpg

Vous pouvez également aimer d'autres Clouzot très réussis mais moins effrayants: le myhtique Corbeau ou L'Assassin habite au 21.

 

19658164.jpg

La Nuit du chasseur est une adaptation du roman de David Grubb qui s'est inspiré d'un tueur en série qui a sévi dans sa ville. La Nuit du chasseur est l'unique film du réalisateur Charles Laughton. Le film a été malmené par la critique lors de sa sortie mais il est considéré aujourd'hui comme un chef-d'oeuvre. Robert Mitchum est incroyable dans ce rôle de méchant hors du commun qui est vraiment une représentation absolue du Mal et ce conte noir n'est pas terrorisant pour l'adulte mais il est dérangeant et terriblement prenant.

la-nuit-du-chasseur-1955-5712-1541157111.jpg

En 1930, en Virginie, alors que la pauvreté règne, le révérend Harry Powell, tueur en série, est arrêté par la police pour avoir volé une voiture. Il rencontre en prison un homme condamné à mort pour avoir volé une importante somme d'argent et tué deux personnes lors d'un hold-up afin de nourrir sa famille. L'argent n'a pas été retrouvé et il est avoue au révérend qu'il a eu le temps de le donner à ses enfants. Sorti de prison, Harry Powell retrouve la famille du condamné à mort, épouse la veuve et cherche l'argent. Il est prêt à tout pour mettre la main sur le magot et son habit de révérend le protège de tous les soupçons ....

  

invra.jpg

L’invraisemblable vérité de Fritz Lang est une pépite trop peu connue avec la belle Joan Fontaine datant de 1956. Le suspens est incroyable dans ce film et la chute est très réussie et intelligente. Le public va de rebondissements en surprises et tombe dans le piège tissé par Fritz Lang.

Un journaliste et un rédacteur en chef militent contre la peine de mort: ils sont persuadés que certains condamnés à mort sont innocents. Ils décident de monter "un faux meurtre" pour prouver au monde entier que la police et la justice se trompent parfois. Ils fabriquent des preuves pour faire accuser le journaliste d'un crime qui le conduira à être condamné à mort. Le plan prévoit également la fabrication d'autres preuves pour montrer que le journaliste est innocent le moment venu. Alors que le plan est lancé, un événement imprévu va bouleverser leur projet et ils ne pourront plus faire machine arrière ...

18399169.jpg-c_300_300_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Le Secret derrière la porte et House by the River sont également des films de Fitz Lang qui vous feront frissonner.

 

18464065.jpg

Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? est un film de Robert Aldrich de 1962 avec la terrifiante Bette Davis et Joan Crawford. Ce film saura vous tenir en haleine jusqu'à la fin et les deux actrices sont excellentes.

Jane, ancienne enfant vedette dans les années 20 et oubliée par le public d'aujourd'hui, vit avec sa soeur Blanche. Le destin a inversé les rôles: alors que Baby Jane tombait dans l'oubli lors de son adolescence, Blanche adulte est devenue une actrice célèbre. Après un mystérieux accident de voiture, Blanche est immobilisée dans un fauteuil roulant et met fin à sa carrière. Elle devient dépendante de Jane qui s'occupe de cette sœur auréolée de gloire qu'elle jalouse. On tremble alors pour Blanche; proie facile pour sa sœur un peu folle, qui se déguise encore en cette Baby Jane que le public a oublié, pleine d'aigreur et qui a soudainement tous les pouvoirs sur Blanche.

Baby-Jane-Culte1.jpg

 

Connaissez-vous certains de ces films ? Pouvez-vous m'en conseiller certains que vous aimez ?

Je vous souhaite de bons films sous la couette !

Fanny

 

15:42 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (7)

02/01/2016

And then there were none, BBC et Agatha Christie

And-Then-There-Were-None-s1-Poster.jpg

And then there were none est une adaptation de la BBC de Dix petits nègres d'Agatha Christie. Cette mini-série compte trois épisodes de 55 minutes environ. La chaîne britannique a adapté ce célèbre roman à l'occasion des 125 ans de la naissance de la reine du crime.

Dix hommes et femmes sont invités par courrier à retrouver Monsieur et Madame Owen sur l'Ile du soldat, une île qui se trouve sur les côtes du Devon.

Ils sont médecin, juge, secrétaire, général, dévote, dandy, officier de police, militaire et ne se connaissent pas. Ils n'ont jamais vu leurs hôtes. Arrivés sur l'île, Monsieur et Madame Owen sont absents et un couple de domestiques les attend. La maison des Owen est la seule sur l'île. Alors que les dix convives se trouvent dans la même salle, un disque accuse chaque convive d'avoir tué une ou plusieurs personnes. Chaque invité nie les accusations portées par la mystérieuse voix enregistrée sur le disque mais l'un des convive meurt subitement alors qu'il boit un verre d'alcool. Tous croient que le dandy est mort à la suite d'une trop grande consommation de drogue mais lorsque Véra découvre qu'une des statuettes du salon a disparu et qu'il n'en reste que neuf, elle soupçonne un meurtre. Une chanson se trouvant dans chaque pièce de la maison annonce le crime de chaque convive ....

2E983CEE00000578-0-image-a-127_1451438928328.jpg

J'ai lu Dix petits nègres à 12 ans et ce fut une révélation. J'attendais une adaptation digne du roman d'Agatha Christie et c'est chose faite avec And then there were none !

 Le casting est impressionnant et les acteurs sont tous convaincants. Ceux et celles qui ont l'habitude de regarder des productions de la BBC vont retrouver certains acteurs présents dans Meurtre à Pemberley ou Jane Eyre : Maeve Dermody, Anna Maxwell Martin, Sam Neil et Toby Stephens (mon Rochester favoris). J'ai particulièrement aimé la manière de dresser les portraits des personnages grâce à des flash-back pour nous faire comprendre leur passé et leur personnalité.

Le suspens est intense et l'atmosphère angoissante est très bien rendue: la mer déchaînée, les orages qui coupent l'électricité, le bruit du vent dans les arbres, des meurtres sanguinolents et des personnages tous plus inquiétants les uns que les autres. Ce qui est véritablement moderne dans cette adaptation c'est la tension psychologique que le spectateur ressent même s'il connait le nom du meurtrier.

Cette adaptation est une réussite et je vous la conseille vivement !

Fanny

Vu dans le cadre de A year in England chez Titine 

logo-by-eliza1.jpg

 

26/01/2015

Rions et soyons heureux en noir et blanc !

Depuis quelques jours j'ai envie d'écrire un petit billet sur le cinéma et plus particulièrement sur des films en noir et blanc que j'adore. Ceux qui ont liké la page du blog sur facebook ont peu être remarqué que je regardais beaucoup de classiques. J'adore le cinéma en noir et blanc, je le trouve plus poétique.

Voici un petit top de films en noir et blanc qui vous font aimer la vie ! Ce ne sont pas des comédies à proprement parlé mais ce sont des films qui finissent bien et qui redonnent le sourire quand on a des petits coups de blues.

 

La vie est belle, Frank Capra, 1946

life (1).jpg

Vous aurez peut être déjà vu apparaître ce titre dans mon top 5 des films à voir en attendant Noël. La vie est belle de Frank Capra est mon film préféré à tout jamais. Tout est magnifique dans ce conte pour adultes: les personnages sont touchants au possible, les acteurs incroyables, l'histoire magnifique et certaines scènes sont cultes. Je ne dirais jamais assez de bien sur ce film qui est une véritable ode à l'Humanité et à la beauté des hommes. Je l'ai vu je ne sais combien de fois mais il me fait toujours verser quelques larmes d'émotion à la fin et me redonne le sourire.

vie-est-belle-6.jpg

 

Certains l'aiment chaud, Billy Wilder, 1959

18455756.jpg

Selon certains, il s'agit de la meilleure comédie du siècle. Ce qui est sûr c'est que Certains l'aiment chaud offre plus de deux heures de pur bonheur au spectateur. Qui n'adore pas les déhanchés et les moues de Lemmon et Curtis déguisés en Daphné et Joséphine? Témoins de meurtres perpétrés par la mafia de Chicago, les deux musiciens se font passer pour deux musiciennes et se cachent dans un groupe exclusivement féminin. Ils rencontrent alors la drôle et magnifique Sugar Kane qui n'est autre que Marilyn Monroe. On ne peut se lasser de ce chef d'oeuvre !

jack_lemmon_tony_curtis.jpg

 

 

Marius, Fanny et César, Marcel Pagnol, 1931, 1932 et 1936

pagnol.jpg

La trilogie de Marcel Pagnol est également un excellent remède contre la morosité. Ces trois pièces de théâtre devenues des films sont exceptionnels. L'histoire de Marius rêvant d'aventures et refusant de partir pour ne pas briser le coeur de son vieux père, César et de Fanny, la vendeuse de coquillages amoureuse de lui, parle à tous quelque soit notre âge. Orane Démazis et Pierre Fresnay sont grands mais Raimu est immense et inoubliable.

PartieDeCartes.jpg

 

New York-Miami, Frank Capra, 1934.

lobby-card-01-title-1937.jpg

Cette comédie romantique de Frank Capra avec Clark Gable et Claudette Colbert est délicieuse. Ellie Andrews, jeune héritière, veut épouser et retrouver à New York son fiancé que son père n'aime pas. Contre l'avis paternel, elle prend alors la fuite et monte dans un autobus qui doit l'amener à New York. Elle rencontre alors Peter Warner, journaliste impétueux et qui vient de dire ses quatre vérités à son patron, qui fait le voyage avec elle. Est recherchée par tous et son père offre une récompense juteuse à celui qui retrouvera sa fille. Ellie a besoin d'une épaule secourable pour l'aider dans cette aventure qui s'avère plus compliquée que prévu pour une jeune fille habituée au luxe et Peter Warner a besoin d'un scoop pour retrouver son emploi dans son journal....

Un beau film à voir et à revoir pour la scène culte de l'auto stop, pour la candeur de Claudette Colbert, parce que les deux acteurs et le film ont eu l'oscar dans leur catégories respectives, pour Clark Gable chantant "qui a peur du grand méchant loup" et pour mille autres raisons.

new-york-miami-1934-04-g.jpg

 

Arsenic et vieilles dentelles, Frank Capra, 1944

arsenic-et-vieilles-dentelles-affiche_378424_12466.jpg

Ce film de Frank Capra est également une pièce de théâtre. Alors que Mortimer Brewster, joué par le très drôle Gary Grant, s'apprête à épouser sa fiancée, il retrouve un corps caché dans un coffre dans le salon de ses tantes. Il découvre alors que ce cadavre n'est que le premier d'une longue liste (tous enterrés dans la cave) et que ces tantes sont deux empoisonneuses. L'inquiétant frère de Mortimer réapparaît alors dans leur vie escorté par un mystérieux docteur. Les situations cocasses et les quiproquos s'enchaînent et nous font rire.

arsenic_promo.jpg

 

La guerre des boutons, Yves Robert, 1962

19807477.jpg

Qui n'a pas craqué devant la bouille de Petit Gibus? Qui n'a pas ri en entendant "c'est bon la goutte" ou "si j'aurais su j'aurais pas venu"? Ce film a bercé mon enfance et je le revois toujours avec beaucoup de tendresse. Ce premier Guerre des boutons est inoubliable et drôle. J'aime tellement ce film que je n'ai pas envie de voir les deux nouvelles adpatations. Le film aborde également des sujets graves et sensibles mais il reste malgré tout un film lumineux sur les enfances des gamins de Longeverne et de Velrans.

extrait_la-guerre-des-boutons_0.jpg

Fanny

 

22:22 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (18)

17/12/2014

En attendant Noël, les 5 films à voir !

En attendant noël avec impatience, il y a tous ces contes ou ces romans que l'on lit sous la couette ou près d'un bon feu de cheminée mais il y a aussi ces films dont on ne se lasse pas ! Voici mon top 5 des films que j'aime revoir durant cette période de l'année:

 

1) La vie est belle de Frank Capra avec James Stewart et Donna Reed. (1946)

life.jpg

Ce conte de noël pour adultes débute par une scène sublime dans laquelle différentes personnes de Bedford Falls prient pour sauver et aider George Bailey qui est sur le point de se suicider le soir de noël. Les étoiles veillant sur cette petite ville font alors appel à Clarence, leur ange qui attend ses ailes depuis des centaines d'années pour lui donner une chance de sauver George Bailey et de gagner enfin ses ailes. Avant d'envoyer l'ange gardien Clarence en mission et pour qu'il puisse la mener à bien, les étoiles lui racontent la vie de George Bailey. Le spectateur replonge alors dans l'enfance et dans sa vie pour nous permettre de comprendre comment un homme peut en venir à ce geste fatal. 

Ce film est un enchantement du début à la fin. Il est parcouru par des répliques ou des scènes infiniment poétiques et très émouvantes. James Stewart et Donna Reeds sont sublimes. Le film figure à la 20e place du Top 100 de l'American Film Institute et James Stewart a déclaré que de tous les films qu'il avait tournés, La vie est belle est son préféré.

19242731.jpg

Bref, vous l'aurez compris, ce film est un chef d'oeuvre et il est mon film préféré.

 

 

2) Love actually de Richard Curtis avec Hugh Grant, Colin Firth, Emma Thompson, Keira Knightley, Alain Rickman... (2003)

18364463.jpg

C'est la comédie romantique culte de noël au casting de rêve ! La vie des personnages se croisent et leurs destins amoureux sont reliés les uns aux autres. Situé principalement à Londres mais aussi à Marseille et en Amérique, le film débute cinq semaines avant noël et devient un compte à rebours avant les fêtes de Noël. La galerie des personnages est variée puisque l'on trouve une rock-star sur le retour, un couple marié et leur ami amoureux de la jeune mariée, un écrivain qui quitte sa petite amie et part s'isoler en Provence, le nouveau Premier ministre anglais.... De toutes ces petites histoires, celle du premier ministre et de son employée et celle de l'écrivain rencontrant son employée portugaise sont mes favorites ! Et vous quelle histoire préférez-vous? 

Picture-5.jpg

 

 

3) Vous avez un message de Nora Ephron avec Tom Hanks et Meg Ryan (1998)

038614_af.jpg

 C'est une comédie romantique que j'adore aussi et qui se déroule en automne mais aussi à Noël à New York. Cette comédie romantique ne peut que vous ravir puisque les deux protagonistes travaillent dans le monde du livre: Kathleen Kelly tient une magnifique librairie pour enfants qui se nomme "The shop around the corner" et Joe Fox est possède une chaîne de librairies à succès et cette chaîne fait de l'ombre à celle de Kathleen. Les deux personnages ne se connaissent uniquement par internet et se détestent dans leur vie professionnelle !

Ce film est une réécriture d'un film d'Ernest Lubitsch de 1940 qui se nomme The shop around the corner avec James Stewart et Margaret Sullavan. L'histoire se déroule à Budapest et les deux personnages travaillent dans un magasin et correspondent par lettre. C'est un joli film mais je préfère la version de 1998.

untitled-5.jpg

 

 

4) Le Noël de Mickey, un court métrage de Disney adapté d'un Conte de Noël de Charles Dickens

94f9121217d0f4aa46c1d722738257e7.jpg

Depuis que je suis toute petite, j'adore regarder Le Noël de Mickey qui m'a permis de découvrir l'histoire de Scrooge inventée par Dickens. Que ce soit dans la version littéraire de Dickens ou dans celle enfantine de Disney, je ne me lasse pas de la mauvaise humeur de Scrooge et des fantômes des noëls passé, présent et futur !

 

 

5) Les Quatre filles du docteur March

4filles.jpg

4-filles-du-docteur-march-1994-2-g.jpg

 

 

       

   

 

 

 

Vous connaissez déjà mon grand amour pour l'oeuvre de Louisa May Alcott ! France 2 ou France 3 rediffusent presque chaque année l'une des adaptations cinématographiques des Quatre filles du docteur March et c'est toujours avec grand plaisir que je regarde pour une énième fois ces films.

 

 

Enfin, j'aime voir et revoir certains classiques lorsqu'ils passent à la télévision pendant les vacances de noël comme les Hitchcock, Autant en emporte le vent ou les grands classiques de Disney comme Mary Poppins ou Cendrillon !

 

Plays-Cruel-Jokes.jpg   mary-poppins-119.jpgautant-en-emporte-le-vent.jpg

Fanny

 

12:04 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (17)