Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2020

Retour à Martha's Vineyard, Richard Russo

IMG_20200928_175904_582.jpg

Il y a deux semaines de cela, je ne connaissais pas Richard Russo. La référence à l'île de la Nouvelle Angleterre, Martha's Vineyard, a suffi à attirer mon attention.
Désormais, je sais que seul le nom de Richard Russo me décidera à me lancer dans la lecture d'un de ses romans.

En septembre 2015, Lincoln, Teddy et Mickey se rejoignent à Martha's Vineyard après des années d'éloignement. Ils se retrouvent, heureux d'être ensemble et de ne pas avoir tant changé que cela. Le temps ne semble pas avoir eu de prise sur eux. Mais ce ne sont que les apparences, puisqu'en vérité, ils le savent bien, tout a changé.
Ils ont perdu leur amie, Jacy, le quatrième mousquetaire, disparue le dernier week-end qu'ils ont passé ensemble sur l'île en 1971. Alors, ils reviennent à Martha's Vineyard, pour se retrouver mais surtout pour remonter le temps et partager les souvenirs de celle dont ils étaient tous amoureux. Et si après toutes ces années, Jacy, morte ou vivante, n'avait jamais quitté l'île ?

Retour à Martha's Vineyard est un roman aux mille et une facettes : tour à tour roman social, récit intimiste sur la jeunesse et le temps, thriller, ode à l'amitié et photographie de la jeunesse américaine des années 70 et de l'Amérique d'aujourd'hui. La plume est vive, touchante et nostalgique. L'auteur crée des personnages attachants et qui semblent si proches de nous. On mène l'enquête auprès de ces hommes terriblement humains, plongeant dans leurs souvenirs, et notre surprise est grande lorsque l'on referme le roman.

Retour à Martha's Vineyard est une réussite, il se dévore avec un immense plaisir. Un coup de cœur pour moi.

"Ce soir, ils ne chanteront pas. Ils ont soixante-six ans, ils sont beaucoup trop vieux pour se convaincre que leurs chances sont bougrement bonnes, et que ce putain de monde s'intéresse un tant soi peu à leur espoirs et à leurs rêves, en supposant qu'il leur en reste."



Merci les Editions La Table Ronde !

Logo-La-Table-Ronde.gif

Écrire un commentaire