Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2018

Adaptations cinématographiques d'Anna Karénine

Après ma lecture d'Anna Karénine, je me suis inspirée de la liste proposée par Romanza pour choisir deux adaptations cinématographiques du roman. 

Aimant énormément Vivien Leigh, j'ai forcément choisi de regarder l'adaptation de 1948. Le roman a été adapté par Julien Duvivier, aidé par Jean Anouilh. 

515JGD47MHL._SY445_.jpg

J'ai beaucoup aimé cette version même si elle n'est pas vraiment fidèle au roman. L'histoire de Lévine et Kitty est réduite au minimum mais celle d'Anna, Vronskï et M. Karénine est très bien traitée. La mise en scène, très classique, ne m'a pas dérangé contrairement aux avis que j'ai pu lire sur internet. 

Le point fort incontestable du film c'est Vivien Leigh que je trouve exceptionnelle dans ce film. L'actrice est pour moi l'incarnation de Scarlett O'Hara et j'avais peur de ne pas me détacher de ce rôle et finalement Vivien Leigh a réussi à me faire complètement oublier son incarnation de l'héroïne d'Autant en emporte le vent

Ce qui est vraiment dommage selon moi c'est que le film semble complètement tourné en studio : il ne faut pas espérer voir un paysage de la campagne russe ou des rues de Saint-Saint-Pétersbourg ou Moscou. 

La fin du film est particulièrement réussie : le jeu de Vivien Leigh y est pour beaucoup mais j'ai aussi beaucoup aimé retrouver certaines phrases exactes du roman qui étaient particulièrement belles.  

ob_e581e6_vivien-leigh-anna-karenine.jpg

70922044.jpg

 

J'ai ensuite désiré revoir, je l'avais vu à sa sortie mais je n'en avais gardé que très peu de souvenirs, l'adaptation de 2012 de Joe Wright avec Keira Knightley. 

phpThumb_generated_thumbnail (1).jpg

Le point fort de cette adaptation c'est incontestablement le travail sur les décors, les costumes et la mise en scène originale: les scènes sont presque toutes tournées dans une salle de théâtre dans laquelle les décors s’enchaînent comme dans une véritable pièce. Ce décor unique semble symboliser le jeu permanent de la société russe : Anna est la seule à pas porter un masque, les autres personnages jouent un rôle tout au long du roman. Les scènes de Lévine ont été jouées en extérieur: les images de la campagne russe sont magnifiques.

Cette adaptation semble plus fidèle à l'intrigue puisque l'histoire de Lévine et Kitty est moins sacrifiée que dans la version de 1948 mais je trouve que le texte original est moins mis en valeur dans cette version. 

Le point fragile de cette adaptation, surtout après avoir vu celle de 1948 juste avant, est le jeu de Keira Knightley. Même si l'actrice défend bien son rôle, son interprétation est, selon moi, vraiment moins émouvante que celle de Vivien Leigh. 

Le petit plaisir en plus: un casting impressionnant, avec des acteurs que j'apprécie comme Matthew MacFayden, Olivia Willams, Ruth Wilson (Jane Eyre de la BBC 2006, ma favorite pour toujours) et Michelle Dockery ( la belle Lady Marie Crowley).

anna-karenine-costumes-keira-knightley_1193210.jpg 

phpThumb_generated_thumbnail.jpg

Fanny

Adaptations vues dans le cadre du Challenge Un Hiver avec Anna Karénine organisé par Romanza.

3394821468.2.jpg

22:30 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Tu me donnes envie de découvrir le film avec Keira Knightley ! bon dimanche

Écrit par : FondantGrignote | 11/03/2018

Répondre à ce commentaire

Je n'ai vu aucun de ces films, mais je me laisserai peut-être tenter. La première adaptation m'intéresse pour Vivien Leigh, même si je trouve le choix de délaisser Lévine regrettable. Pour la deuxième, je n'aime pas Joe Wright et j'ai beaucoup de mal avec Keira Knightley la plupart du temps, mais la mise en scène semble vraiment originale.

Écrit par : Lilly | 11/03/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire