Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2018

Les yeux bleus, Thomas Hardy

IMG_20180627_191532_453 (1).jpg

Les Yeux bleus est le troisième roman de Thomas Hardy et fut écrit un an avant Loin de la foule déchaînée et 18 ans avant Tess d'Urbervilles. Je suis tombée sous le charme de cet auteur depuis ma première lecture d'un de ses romans. J'ai commencé à le découvrir avec Loin de la foule déchaînée et je l'aime toujours un peu plus après avoir tourné les dernières pages d'un de ses romans. J'ai aussi eu la chance, il y a deux ans, de visiter ses deux maisons, si vous voulez voir des photos, c'est par ici. 

Elfride, fille d'un pasteur, s'éprend à toute vitesse de Stephen, un architecte venu restaurer l'église de la paroisse. Stephen, le fils du maçon de cette même paroisse, a pu se faire une place dans le monde grâce à un homme instruit qui lui a donné des leçons par correspondance, Mr. Knigtht. En raison des origines modestes de Stephen, le père d'Eldrife s'oppose à leur union. La jeune fille décide alors de s'enfuir avec son amoureux pour se marier secrètement mais, arrivée à Londres, elle regrette son comportement et fait demi-tour. Stephen partira alors pour les Indes afin de faire fortune pour revenir demander sa main quelques années plus tard. Elfride reste seule en compagnie de son père mais le destin, un homme et une vieille ennemie, viendront tout chambouler. 


Petite soeur de Tess, Elfride est celle qui subit les conventions sociales et le regard des hommes si sévères pour le sexe féminin. Comme Angel jugea et refusa le pardon à Tess, Elfride sera tourmentée par une culpabilité que les hommes et la société lui imposent. Comme toujours dans les romans de Thomas Hardy, le destin est implacable lorsqu'il est lancé sur les trousses de l'une de ses victimes. 
Certains chapitres m'ont semblé un peu longs mais les centaines dernières pages sont bouleversantes et réservent deux surprises, l'une facilement pressentie par un lecteur habitué aux romans de Thomas Hardy, l'autre est un vrai rebondissement que je n'avais pas du tout deviné ! J'aime tout dans les romans de Thomas Hardy : la psychologie des personnages, la description de la société du XIXe siècle et celle des paysages de la campagne anglaise, l'intrigue faite de détails qui s'imbriquent les uns aux autres et l'écriture. Petit bémol pour l'écriture des Yeux bleus qui m'a semblé moins belle que celle des autres romans que j'ai lus, la faute à la traduction ou au début de la carrière de Hardy puisqu'il ne s'agit que de son troisième roman. 

Les Yeux bleus fut une très belle lecture mais je crois qu'il est le roman de Thomas Hardy qui m'a le moins marquée pour le moment. L'auteur est très fort pour briser nos cœurs mais on continue de l'aimer.

"Je suis bien loin de savoir ce qu'est la vie. Se faire une idée juste de la vie est une entreprise trop vaste pour la réussir pendant le cour intervalle où on la traverse."

Fanny

Lu dans le cadre du mois anglais organisé par Cryssilda et Lou

3389308085.3.jpg

Commentaires

et bin cela semble etre tout un livre didonc...malgre quelques longueurs...

Écrit par : rachel | 28/06/2018

Répondre à ce commentaire

Je ne connaissais pas ce titre de lui. Découvert lors d'un mois anglais, j'aime beaucoup cet auteur ! Même si tu dis qu'il est moins bien que Loin de la foule déchaîné, je le note... Et oui, d'accord avec toi sur le destin implacable avec ses héros (du coup, j'ai peur pour Elfride ^^)...

Écrit par : Alexielle | 30/06/2018

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup cet auteur, mais je pense d'abord me plonger dans "Le Maire de Casterbridge" ou "Les Forestiers". Je croyais que ce livre était une nouvelle avec un peu de fantastique, visiblement ma mémoire me joue des tours.

Écrit par : Lilly | 01/07/2018

Répondre à ce commentaire

Un genre d'histoires qui devrait me plaire. Hâte de découvrir cet auteur !

Écrit par : Le Salon des Lettres | 03/07/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire